Chemins de Wallonie asbl
Sauvegardons nos sentiers

Enquête Publique - Suppression

Bienvenue sur chemins.be
Merci de lire les conditions d'utilisation
Oct
01
2021
archive Une enquête publique est en cours jusqu'au 1er octobre 2021 concernant l'implantation d'un champ de panneaux photovoltaïque. Elle contient une demande de suppression partielle des chemins n°18 et n°23 . Le chemin n° i6 serait aussi impacté
Attention: la carte est positionnée à partir des éléments suivants et peut ne pas refléter l'endroit extact relatif à cette archive Position de l'archive (182786,118529)

Commentaires et archives

Entrer un commentaire Entrer un commentaire
Sep
30
2021
admin
Réponse à Tomcat: Notre association ayant pour objet social la défense des chemins, nous avons réagi à l'enquête, non pas pour refuser le champ de panneaux solaires, mais pour qu'au minimum la problématique du chemin n°i6 soit intégrée au projet. La suppression des chemin 18 et 23 peut être acceptée, si une alternative est proposée, par exemple en proposant une liaison perpendiculaire à la rue, moins gênante pour le projet.
Sep
29
2021
fge1
Juste pour inspiration ou points d'attention, voici mon courrier envoyé ce jour: https://drop.chapril.org/download/5e69384047d00c2c/#9K5qLvsz-0_LVs-mWB2CLw (Lien valable 5 jours.) Merci d'éviter le copier-coller, mieux vaut un courrier personnalisé...
Sep
29
2021
fge1
Si dans l'absolu je n'aurais pas remis d'avis négatif, car la perte de ces deux segments n'est pas trop préjudiciable, vu la tentative très maladroite de passer sous silence le i6 et d'amadouer le public (biodiversité, haies, panneaux explicatifs et blabla habituel, participation coopérative pour les cupides) je me vois obligé d'envoyer un avis négatif à la commune.

Points notés: - fausse preuve d'absence de passage, argumentée par images aériennes, alors même qu'il y a de nombreux chemins où la trace n'est pas visible malgré un passage intensif (cela dépend du sol et du type de passage!) - incompatibilité entre moutons et fleurs sauvages/biodiversité - garanties pour haie (présence + variétés choisies) et hôtels à insectes, pénalités? - garanties que l'aspect agricole (élevage) est réel et non un argument (placer 3 moutons pour dire que...), pénalités? - SURTOUT : foutage de gueule total quant au i6, parfaitement visible sur les photos aériennes qu'ils citent eux-mêmes comme "preuve" d'absence de passage sur 18 et 23

Si je suis contre le gaspillage des trop rares terres agricoles pour le solaire, au vu du prix de ces terres qui empêche les agriculteurs de tenir le coup (coût), cela devient néanmoins acceptable si la terre est valorisée pour plusieurs applications simultanées. Le mix élevage + solaire est évidemment une solution intéressante, encore faut-il que la partie élevage soit réelle et non un simple argument. => Plan d'exploitation nécessaire, garantie indispensable, pénalité aussi.

Sep
29
2021
Tomcat
Il me semble que refuser un champ de panneaux solaires sous prétexte que cela va supprimer un sentier est un peu léger. D’autant que le chantier n°18 coupe le champ en travers et qu’il est régulièrement labouré. Quant au chemin 23, il ne s’agit que du bout qui déboule dans le même champ et qui doit faire dans les 20 mètres à tout casser. Contrairement à ce que le plan proposé ici-même sous-entend, il ne s’agit pas de supprimer l’entièreté du chemin 23 mais seulement le morceau qui passe dans le champ. De même, il n’est pas demandé de supprimer l’entièreté du chemin 18 mais uniquement le tronçon qui traverse le champ en oblique. Tout cela est clairement indiqué dans la demande de permis.

Je pense que nous vivons une époque de transition énergétique et nous ne pouvons plus nous permettre de refuser une telle installation sous prétexte que cela fait 30 ans qu’on habite là et qu’on ne veut pas que cela change. On ne peut pas réclamer des véhicules propres, une protection de la nature et refuser une telle installation dont les seules nuisances ne semblent être que visuelles.

L’AIEG a installé un tel champ (1 Ha, 450.000 kWh/an) à Andenne en 2019 sur un terrain impropre à l’agriculture (j’ignore si c’est le cas à Profondeville) et cela ne pose de problème à personne. En France, j’ai vu un champ PV de plusieurs hectares installé à +/- 2m du sol. En dessous, on cultivait des légumes (si ma mémoire est bonne) qui devaient être protégés du rayonnement solaire direct. Un projet similaire a été demandé à Wierde. Les panneaux seraient installés à 80 cm du sol. En dessous, des plantations permettraient à des abeilles de butiner en saison et de confier le champ à des moutons pour le reste de l’année.

Sep
29
2021
Jean-michel Geets
Réponse à Jean-Louis Grandmaison: LIEU + Date

Monsieur Redivo

Je me permets de réagir CONTRE la demande de suppression de deux chemins publics pour Vortex Energy les n°18 et 23 ainsi que contre la suppression implicite du chemin innomé i6 (voir https://chemins.be/boisdevillers/chemin/i6)

Dans le cadre du Décret Wallon Voirie, il est bien fait mention que l’actualisation des cartes locales doit se faire au profit d’une vision de mobilité douce (usuelle et de loisir) présente ET future ; la suppression pure et simple des chemins publics n’est pas la solution la plus durable. Nous devons défendre les chemins et sentiers publics pour un accès large à la nature, promenade hors voiries béton/asphalte et autres loisirs doux.

Il serait toujours préférable de proposer un déplacement du ch n°18 pour longer la rue E Mahaux en sécurité en bord de champ et de lier les chemins n° 100 et 102 (objectif Décret ‘amélioration du maillage’).

Il me semble tout à fait légitime de demande de conserver le i6 (https://chemins.be/boisdevillers/chemin/i6) ; accès direct au ch n°104 depuis la rue E Mahaux. Ce chemin est présent sur toutes les cartes depuis 1866 et a toujours été accessible ; le public y a donc acquis une servitude de passage. Cet accès direct doit être conservé et participe au maillage de mobilité douce.

D’une vision plus large que la défense des chemins et sentiers publics, je suis tout à fait contre la disparition de terres agricoles au profit de champ solaires, c'est une ineptie totale dans une politique de production alimentaire locale et durable.

D’autres surfaces existent (friches industrielles, toitures d’entrepôts). Il est tout à fait dommage de perdre des surfaces de cultures ET de perdre des chemins publics et un accès public à la nature.

En vous souhaitant bonne réception, en espérant une action forte de la commune de Profondeville contre ces suppressions, puis-je vous demander un accusé de réception

Sincères salutations - NOM + ADRESSE

Sep
24
2021
admin
Réponse à Jean-Louis Grandmaison: Effectivement, le i6 est devenu une voirie communale par utilisation plus que trentenaire et aurait du donc figurer dans la demande. Nous allons réagir en demandant la conservation du i6 (avec éventuellement un petit déplacement). Nous invitons le public a également réagir
Sep
24
2021
J
Si les parties non matérialisées , contenues dans le champ 31L , des sentiers 18 et 23 peuvent disparaître sans rien changer aux promenades, par contre , le i6 est bien clairement matérialisé par les passages fréquents de piétons , VTT , cavaliers, et plus rarement mais réellement des charrois d'exploitation ou d'entretien aux propriétés voisines . Il ne peut être question de le laisser clôturer comme le projet le ferait . Merci .